Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À l’occasion de la présentation du document préparatoire au Synode des évêques, le pape François adresse une « lettre aux jeunes ».

« L’Église désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi ; voire de vos doutes et de vos critiques », leur écrit-il.

À l’occasion de la présentation du document préparatoire au Synode des évêques qui se tiendra en octobre 2018 sur le thème « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », le pape François leur adresse vendredi 13 janvier une lettre leur expliquant cette démarche.

À l’occasion de la présentation du document préparatoire au Synode des évêques qui se tiendra en octobre 2018 sur le thème « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », le pape François leur adresse vendredi 13 janvier une lettre leur expliquant cette démarche. / ANDREAS SOLARO/AFP

« Ce sont les paroles d’un Père qui vous invite à “sortir” pour vous lancer vers un futur non connu mais porteur de réalisations. » À l’occasion de la présentation du document préparatoire au Synode des évêques qui se tiendra en octobre 2018 sur le thème « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », le pape François leur adresse vendredi 13 janvier une lettre leur expliquant cette démarche.

« Je vous ai voulu au centre de l’attention parce que je vous porte dans mon cœur. Aujourd’hui même est présenté le document préparatoire, que je vous confie comme “boussole” tout au long de ce cheminement », explique le pape aux principaux concernés par cette nouvelle assemblée des évêques, organisée deux ans après celle réunie sur le thème de la famille.

> À lire aussi : En 2018, un Synode sur les jeunes et les vocations

Rappelant les paroles que Dieu a adressées à Abraham - « Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je t’indiquerai » (Gn 12, 1) - François les invite à son tour « à “sortir” pour (se) lancer vers un futur non connu mais porteur de réalisations certaines ».

Société plus juste et fraternelle

« Quelle est pour nous aujourd’hui cette nouvelle terre, si ce n’est une société plus juste et fraternelle que vous désirez profondément et que vous voulez construire jusqu’aux périphéries du monde ? », leur lance-t-il, conscient que certains d’entre eux sont, pour l’heure, confrontés surtout à la « prévarication, l’injustice et la guerre (...), soumis au chantage de la violence et contraints de fuir leur pays natal ».

> À lire : La lettre du pape en version intégrale

Dans « le vacarme et la confusion (qui) semble régner dans le monde », les jeunes sont appelés à se mettre à l’écoute de Jésus pour ouvrir « leur âme à la joie complète ». « Ceci sera possible dans la mesure où, avec également l’accompagnement de guides experts, vous saurez entreprendre un itinéraire de discernement pour découvrir le projet de Dieu sur votre vie », leur assure le pape.

L’Église à l’écoute de leur voix

À Cracovie, lors de l’ouverture de la dernière Journée Mondiale de la Jeunesse, les participants avaient « crié un retentissant “oui” », lorsque le pape leur avait demandé : « Peut-on changer les choses ? »

« Écoutez ce cri qui monte du plus profond de vous ! (...) Un monde meilleur se construit aussi grâce à vous, à votre désir de changement et à votre générosité. N’ayez pas peur d’écouter l’Esprit qui vous suggère des choix audacieux, ne temporisez pas quand la conscience vous demande d’oser pour suivre le Maître », leur demande François. « L’Église même désire se
mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi ; voire de vos doutes et de vos
critiques. Faites entendre votre cri, laissez-le résonner dans les communautés et faites-le arriver aux pasteurs. »

> À lire aussi : Dans le diocèse de Nîmes, un synode pour les jeunes

A-B.H.
Tag(s) : #La Croix