Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Isaïe 55,10-11
Psaume 64
Romains 8,18-23
Matthieu 13,1-23

 

Ecoute la voix du Seigneur,                                                                                                          Prête l’oreille de ton coeur
Qui que tu sois, ton Dieu t’appelle                                                                                                  Qui que tu sois Il est ton Père


    Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur
    Réponds en fidèle ouvrier, de sa très douce volonté
    Réponds en fidèle ouvrier de l’Evangile et de sa paix

Au bord du lac…               (Père Pierre Duvillaret)


Que fais-tu, Jésus, ce jour-là, assis au bord du lac ?                                                                       A quoi penses-tu ?
Si l’Evangile le signale, c’est que tu veux nous dire quelque chose.
Tu ressens peut-être le besoin d’un peu de repos, face à ce beau lac,
penses-tu à la mission que le Père t’a confiée ?


Il y a en trentaine d’années, tu es sorti de la maison de ton éternité
Et par l’incarnation, tu es venu habiter sur notre terre.
Il y a une année environ, tu es sorti de la maison de Nazareth
Afin de parcourir la terre de Palestine et annoncer la Bonne Nouvelle…


Le lac te fait penser sans doute aux pêcheurs que tu as appelés à ta suite,
Leur promettant d’en faire des pêcheurs d’hommes…
Quel est le résultat de cette pêche ?                                                                                               Où en est Ta mission ?
Tu nous redis ainsi l’importance de faire des pauses dans notre vie,                                          pour voir où nous en sommes.                                                                                                      La célébration eucharistique nous offre cette pause !


Apprends-nous à regarder avec toi la semaine écoulée,
Pour te rendre grâce des bienfaits reçus                                                                                          Et pour mieux aborder la semaine nouvelle.
Une foule immense se ressembla autour de lui…On ne te laisse guère tranquille !
Mais n’es-tu pas venu pour toutes ces foules de tous les temps ?
Tu en as pitié car elles sont comme des brebis sans pasteurs (Mt. 9,36).
Lors, tu oublies ton désir de repos et de solitude
Et tu réponds à l’attente de ces gens qui te pressent de tous côtés.

Garde-nous disponibles aux autres, comme toi, Seigneur !
Pour mieux te faire entendre, tu montes sur une barque, la barque, c’est ton Eglise.                  Par elle, tu veux nous conduire sur l’autre rive, la rive de Dieu.
Toi seul, tu le peux : Personne ne va au Père sans passer par moi. (Jn. 14,6)                             Cette barque est souvent ballottée par la tempête et des vents contraires.                                   Les hommes ne veulent pas de ton enseignement.                                                                      Mais tu es là…Et tu nous redis :
                   Confiance, n’ayez pas peur !  (Mt. 14,27)

 

Tag(s) : #Réflexions du LIEN