Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2 Rois 4,8-11.14-16a
Psaume 88
Romains 6,3-4. 8-11
Matthieu 10,37-42

 

 

Qui vous accueille, m'accueille....

Dieu nous accueille en son Église

Approchons-nous de lui avec joie et gratitude.                     

Lorsque nous nous rassemblons ainsi pour la prière, nous sommes accueillis                          par Dieu lui même, un Dieu toujours en attente de la rencontre avec l'homme.                             Nous répondons à cet accueil de Dieu en lui ouvrant nos cœurs et nos vies,                            mais aussi en accueillant celui ou celle qui se trouve à côté de nous, en nous accueillant les      uns les autres.

Chacun et chacune d'entre nous est pour son voisin visage du Dieu d'amour et de tendresse. C'est le fond de notre coeur que Dieu regarde.

Reconnaissons ensemble que Dieu aujourd'hui nous visite.

Choisir Jésus


Tout au long de notre vie, nous sommes confrontés à des choix. Les plus quotidiens n'engagent pas notre existence à long terme. D'autres ont cependant une importance telle que nous devons les étudier avec beaucoup de discernement, car ils engagent notre avenir, comme le choix d'une profession ou la réponse à une vocation.                                                               

Pas de choix sans dérangement

Jésus nous place aujourd'hui devant un choix radical dont la formulation nous heurte et porte   à confusion : Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi...     Qui veut garder sa vie pour soi la perdra; qui perdra sa vie à cause de moi la gardera.       Faut-il rejeter les personnes avec lesquelles nous avons des liens d'affection pour suivre Jésus ? Devons-nous nous isoler du monde pour mieux aimer le Seigneur ? Sûrement pas, car l'amour de Jésus pour son Père n'avait d'égal que son amour pour les humains. Jésus nous prévient cependant que nous avons une décision à prendre qui ne souffre aucune équivoque : le suivre ou le rejeter, bâtir notre vie avec lui ou sans lui, même si ce choix peut être déchirant à certaines heures. Jésus nous demande de risquer notre vie en mettant notre foi en lui et en faisant de l'Évangile la règle qui unifie notre vie.

A l'école de l'Évangile, nous apprenons à développer avec les autres une solidarité nouvelle en les considérant comme des frères et des sœurs. Cette réalité nouvelle est dérangeante ; pour la  vivre, il faut retourner sans cesse à la source qu'est  l'Évangile.
                        

Dans la tourmente
            

Notre choix de suivre Jésus nous place parfois en situation de contradiction avec les tendances du monde. Nous avons l'impression d'être « un oiseau rare ». Alors que l'Évangile est pour nous une parole de vie, il est considéré par beaucoup comme une parole parmi d'autres; il fait souvent l'objet d'une banalisation, même de la part de certains chrétiens.

En tant que chrétiens et chrétiennes qui sont établis dans une communion de destin avec          Jésus Christ, il faut s'attendre à un moment ou l'autre à vivre l'Évangile dans la tourmente. Seule une adhésion ferme au Seigneur nous aidera à tenir debout.
            

Puisse l’Esprit-Saint venir à notre secours et nous aider à vivre pleinement notre choix de suivre le Christ.

(Notre Dame des trois vallées)

Tag(s) : #Réflexions du LIEN