Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actes 8,5-8.14-17
Psaume 65
1 Pierre 3,15-18
Jean 14,15-21

 

 

Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité».

 

 

 

 

Ce texte invite les croyants à se situer dans leur vie de foi.                                                   Annonçant son retour, c’est bien à l’aventure de la foi que Jésus semble, en effet, inviter ses disciples. : foi en la venue de l’Esprit Saint, foi en la manifestation du Fils et, foi en la venue du Père et du Fils faisant leur demeure chez celles et ceux qui "gardent la Parole" du Christ.


Foi de la personne qui, se reconnaissant limitée et ayant un coeur ouvert, accueille la promesse que fait le Seigneur : celle du Paraclet, c’est-à-dire du Défenseur, de l’Avocat, de celui qui porte secours et vient en aide. Les disciples au temps de Jésus, devaient bien convenir avoir besoin de lui ou de celui qui continuerait son oeuvre auprès d’eux afin qu’ils gardent le cap sur l’essentiel, sur la vérité. Ils faisaient confiance à la promesse de leur Maître qui ne les laisserait pas «orphelins».


Aujourd’hui encore, des femmes et des hommes confrontés à l’expérience de leur fragilité, savent bien  que l’initiative du don de cette foi est assumée par Dieu et que c’est l’Esprit du Seigneur qui les assiste dans l’adhésion qui leur est proposée (...) qui les rend aptes à prendre le parti de l’Evangile à la face du monde.

Prendre parti pour dénoncer les injustices et  promouvoir la dignité des individus, des peuples et des plus pauvres. Ainsi, en fidélité à l’Esprit qui est leur Défenseur, ils poursuivent leur aventure de foi en l’être humain dans la mesure où ils assument leur responsabilité de grandir dans la foi en Dieu et en son Christ. (...)

C’est en nous, c’est dans son Église présente au monde que le Ressuscité est vivant et qu’il agit.

Il était - pour Pierre, Jacques, Jean, Marthe et Marie et tant d’autres des premiers disciples - une foi difficile...

Il est - pour le peuple des baptisés d’aujourd’hui - une foi ni plus ni moins facile...

Il sera - pour les croyants de demain et de toujours - une foi sans cesse appelée à se dire et à se vivre. Nous ne sommes pas «orphelins» !


Seigneur Jésus, nous t’en prions, demande pour nous l’Esprit au Père, que nous restions à jamais tes disciples, ceux qui vivent de ton Esprit et connaissent la joie que seul ton salut nous procure : nous tourner vers notre Dieu et l’appeler « Abba, Père ».

 

Prière d’Evangile....

Dans cette page d’Évangile, Dieu notre Père, Jésus te prie de nous donner un autre Défenseur qui sera toujours avec nous. Notre premier avocat, c’est ton Fils lui-même. En tant qu’homme, il t’a rendu présent dans le monde.

Aujourd’hui, l’Esprit que tu nous envoies en son nom réveille sans cesse en nos coeurs l’écho de sa Parole.  Pour nous conduire vers toi et vers les autres l’Esprit inspire les mots et les gestes qui conviennent ; il prend notre défense dans l’adversité. Dieu Saint et Fort, nous te rendons grâce pour Jésus qui a promis de ne pas nous laisser «orphelins».

Et nous te bénissons pour le don de l’autre Défenseur, l’Esprit de vérité que le monde ne connaît pas, c’est lui qui nous révèle les trésors de ton coeur.

Tag(s) : #Réflexions du LIEN