Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd’hui, je publie le dessin du jeudi saint
-le vendredi saint, il y aura un dessin aussi,
-pour la vigile de Pâques aussi,
-et pour le jour de Pâques, encore un autre. Quelle opulence !
Si avec ça, on n’a pas compris que ce sont les jours les plus importants de l’année pour un chrétien…
 
Année A  – Jeudi Saint Messe de la cène

1ère lecture : Exode 12,1…14   
Psaume 115  
2ème lecture : 1 Corinthiens 11,23-26  
Evangile : Jean 13,1-15
 
ATriduumJeudiSaintLapinbleu655C-Jn13_8.jpg 
 
Pour aller plus loin
Détails
 
-Le lavement des pieds était un travail pour esclave, pour serviteur. Jésus veut monter à ses disciples qu’il faut se mettre au service des autres, qu’il faut les considérer supérieurs à soi. Du coup, il est à genoux, « en-dessous », contrairement à Saint Pierre qui, est « au-dessus ».
-Le seul moment où Jésus sera « au-dessus », c’est quand on l’y mettra, quand il sera « élevé de terre », sur la croix, dans le dépouillement total.
-Saint Pierre est complètement coincé dans sa manière de voir le Christ. Sur le dessin, il est dans un coin et ne peut pas bouger.
-Ce qui le fera descendre, c’est quand il reniera Jésus par trois fois. Quelques fois, pour retrouver terre, on ne descend pas mais on se casse la figure.
   
Questions
 
-Il y a un avantage de tomber ; c’est de voir sa misère.
-Quand on est tombé, on expérimente la Miséricorde de Dieu qui relève.
-Quand on est tombé, on devient plus miséricordieux et plus humain envers ceux qui tombent. En quoi cela rejoint-il mon expérience ? Sur quels points est-ce que je ne pardonne jamais ? Pourquoi ?
Tag(s) : #le lapin bleu