Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actes des apôtres 2,14…28
Psaume 15
1 Pierre 1,17-21
Luc 24,13-35
 AP3Lapinbleu797C-Lc24_25

Pour aller plus loin

Détails
-Le lapin bleu a besoin de carburant dans sa foi. Le carburant, c’est Dieu (le tuyau descend du Ciel).
-Le problème, c’est qu’il y a un nœud dans le tuyau. Donc il risque de ne pas avoir beaucoup de carburant… Le noeud, c’est mon manque d’ouverture. C’est tout ce qui limite le Seigneur à agir pleinement dans ma vie.
-La boucle du tuyau, après le nœud, montre que le lapin voudrait faire le tour de la question. Effectivement, quand on cherche Dieu, il ne faut pas se cantonner dans ce qui rassure mais aller au large dans les recherches, la réflexion, la façon de prier…
-Le pistolet est tourné vers le haut. La boucle normale est de recevoir ce qui vient de Dieu et de le lui rendre. La messe est d’ailleurs ce même mouvement où le prêtre, uni à l’assemblée, offre Jésus au Père. Le chrétien qui comprend les choses de Dieu mais qui ne le lui rend pas (en l’aimant, en le servant, en aimant les autres et en les servant) n’a pas achevé la boucle.
-Le lapin bleu dit qu’il vaut mieux être lent à croire plutôt que de croire sans avoir de plomb dans la cervelle (c’est-à-dire sans avoir un bon sens qui ancre sa foi dans la vie quotidienne concrète)
 
Questions
-Le chrétien diesel est celui qui met du temps à chauffer, mais quand le moteur est chaud, il peut faire des centaines de kilomètres d’un coup. En quoi est-ce que ça rejoint mon expérience ? Qu’est-ce que j’ai mis du temps à intégrer, dans ma vie chrétienne, mais une fois que ça a été intégré, c’est devenu hyper solide ? Au contraire, qu’est-ce qui a été un feu de paille et qui s’est essoufflé en un rien de temps ? Pourquoi, à mon avis ?
Tag(s) : #le lapin bleu