Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

72207_1688334256538_1483163937_1725287_1066484_n.jpg

Dans chacune de nos vies,
il y a aussi des samedis de vide et de nuit,
des descentes aux enfers du mal et de la mort.
Au fond de nos tombeaux scellés,
n’y a-t-il pas un lieu
où toute solitude humaine peut s’abriter dans ton mystère d’amour ?

Toi seul, qui es descendu dans la profondeur des solitudes,
peux aussi y déposer une béatitude,
une plénitude de la rencontre
et de la compréhension mutuelle.

Donne-nous, Seigneur,
assez de foi pascale
pour croire déjà en ta victoire.
Donne-nous de rejoindre ceux et celles
qui marchent dans les ténèbres
afin de leur donner la main de notre amitié,
tout simplement, en silence.
Et déjà, dans leur vie et dans la nôtre,
poindra l’aurore de ta Pâque.

 

Laurette Lepage Boulet

 


Dans chacune de nos vies,
il y a aussi des samedis de vide et de nuit,
des descentes aux enfers du mal et de la mort.
Au fond de nos tombeaux scellés,
n’y a-t-il pas un lieu
où toute solitude humaine peut s’abriter dans ton mystère d’amour ?

Toi seul, qui es descendu dans la profondeur des solitudes,
peux aussi y déposer une béatitude,
une plénitude de la rencontre
et de la compréhension mutuelle.

Donne-nous, Seigneur,
assez de foi pascale
pour croire déjà en ta victoire.
Donne-nous de rejoindre ceux et celles
qui marchent dans les ténèbres
afin de leur donner la main de notre amitié,
tout simplement, en silence.
Et déjà, dans leur vie et dans la nôtre,
poindra l’aurore de ta Pâque.

 

 

 

 

 
En quels pays de solitude
 
 
 
 
En quels pays de solitude

En quels pays de solitude,
Quarante jours, quarante nuits,
Irez-vous, poussés par l’Esprit ?
Qu’il vous éprouve et vous dénude !
Voyez : les temps sont accomplis,
Et Dieu vous convoque à l’oubli
De ce qui fut vos servitudes.

Sur quels sommets d’incandescence
Entendrez-vous le Bien-Aimé
Vous parlant depuis la nuée ?
Qu’il vous prépare à ses souffrances !
Suivez Jésus transfiguré :
Demain, il sera crucifié
En signature d’Alliance.

Ne forez plus vos puits d’eau morte :
Vous savez bien le don de Dieu
Et quelle est sa grâce, et son jeu :
Il vous immerge, il vous rénove !
La vie s’élève peu à peu,
Les champs sont dorés sous vos yeux :
Embauchez-vous où Dieu moissonne !

Pourquoi rester sur vos ornières.
Baissant vos fronts d’aveugles-nés ?
Vous avez été baptisés !
L’amour de Dieu fait tout renaître.
Croyez Jésus : c’est l’Envoyé !
Vos corps à son corps sont branchés :
Prenez à lui d’être lumière.

Déjà vos tombes se descellent
Sous la poussée du Dieu vivant.
Regardez : Jésus y descend !
Appelez-le : Il vous appelle.
Venez dehors ! C’est maintenant
Le jour où la chair et le sang
Sont travaillés de vie nouvelle !

___________

1er Dimanche de Carême
Office des lectures
A
   
 

 
Entrer en Carême,
c’est ouvrir sa porte
et réapprendre à bouger, à se déplacer, à vivre.
C’est refuser de rester figé dans ses positions,
ses dogmes ou ses certitudes absolues.

Entrer en Carême,
c’est aussi changer de cap.
Mettre le cap sur Dieu en se laissant déranger
par les coutumes des autres, leurs idées,
leurs habitudes, leurs langues.
Se laisser surprendre par la musique de l’autre,
qui dit un autre rythme, un autre temps,
une autre chanson.

Entrer en Carême,
c’est aussi se mettre à l’écoute
de la Parole, celle qui, au milieu des bavardages,
nous touche au cœur et nous arrache
non une larme, un billet de banque, un chèque,
mais un geste de pardon, d’amour ou de paix.

Entrer en Carême,
c’est se mettre à l’écoute
de la réussite de Dieu, celle qui accepte la blessure,
celle qui ne profite pas de l’échec du faible,
celle qui n’exploite pas la naïveté
ou la sueur du faible.
 
Entrer en Carême
c’est se mettre à l’écoute de l’amour de Dieu.
Pas un amour maquignon qui ne tient compte
que du tour de taille, de la beauté des yeux
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Tag(s) : #Méditation