Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Encore un sujet-à-boue !
 
1ère Lecture : Genèse 12,1-4
                                              Psaume 32                                          
 2ème Lecture : 2 Timothée 1,8-10 
Evangile : Matthieu 17,1-9

   

AC2Lapinbleu409C-Gn12_3.jpg

 

Pour aller plus loin

 

Détails

 
-Evidemment, personne n’a jamais vu la réalité d’un tel dessin ; ça n’arrive JA-MAIS.
-Après le chat botté, le lapin botté (ou crotté ?), insouciant, mains dans les poches, une oreille en arrière, une autre en avant, sifflotant. Il a le rôle de révélateur. C’est son passage qui révèle en nous le fond de nos pensées.
-Des révélateurs, on en a beaucoup, sur notre chemin. Nous sommes aussi des révélateurs pour les autres, sans forcément le savoir.
 

Questions

 
-La parole « Je bénirai ceux qui te béniront » est une Parole de Dieu adressée à Abram. A ce moment-là, il ne connaît pas vraiment Dieu.
-La bénédiction de Dieu passe par des médiations, des médiateurs.
-Aujourd’hui, j’ai le pouvoir de bénir (littéralement « dire du bien », ou le souhaiter). Bénir, c’est facile quand il y a du soleil, quand tout va bien, quand je suis aimé(e).
-Peut-être que je crois que la bénédiction est une conséquence de toutes ces causes, si elles sont réunies (tout va bien, DONC je bénis). C’est tout l’inverse : si je bénis, alors tout risque d’aller mieux. Attention, ce n’est pas magique. C’est juste qu’on décide de se mettre dans une attitude qui nous décentre de nous-mêmes.  
Tag(s) : #le lapin bleu