Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recevant samedi 25 février 300 curés du monde entier en formation à la Rote romaine sur le mariage et la famille, le pape les a exhortés à « témoigner de la grâce du sacrement de mariage» et à « soutenir ceux qui se rendent du compte du fait que leur union n’est pas un véritable mariage sacramentel ».

Le pape François, samedi, à Rome ( AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE) / FILIPPO MONTEFORTE/AFP

Le pape François a salué, samedi 25 février, 300 curés du monde entier qui participaient cette semaine à un cours de formation du Tribunal de la Rote romaine sur le nouveau processus matrimonial et l’application de l’exhortation Amoris laetitia sur la famille.

 

« C’est d’abord vous qui devez l’appliquer concrètement dans le contact quotidien avec les familles », leur a d’emblée rappelé le pape, selon un discours distribué par la Salle de presse du Saint-Siège mais que les journalistes n’ont pas pu écouter.

 

« Compagnons de voyage pour témoigner et soutenir »

 

« Nul autre ne connaît mieux que vous et n’est plus en contact avec la réalité du tissu social sur le terrain, expérimentant une complexité bigarrée : unions célébrées dans le Christ, unions de fait, unions civiles, unions ratées, familles et jeunes heureux et malheureux », a-t-il constaté.

 

« De chaque personne et de chaque situation, vous êtes appelés à être les compagnons de voyage pour témoigner et soutenir », a-t-il alors relevé, détaillant chacune des deux situations, sans toutefois revenir sur la délicate question des divorcés-remariés, la plaçant dans le plus vaste ensemble des couples vivant hors mariage sacramentel.

 

« Un véritable catéchuménat des futurs mariés »

 

« Avant tout, soyez engagés à témoigner de la grâce du sacrement de mariage et du bien primordial de la famille », a exhorté le pape, rappelant que « la proclamation du mariage entre un homme et une femme est le signe de l’union sponsale entre le Christ et l’Église ».

 

« Un tel témoignage se réalise concrètement quand vous préparez les fiancés au mariage », a-t-il explicité, rappelant ses récents propos à la Rote romaine où il appelait à « un véritable catéchuménat des futurs mariés » depuis la préparation au mariage jusqu’aux premières années du mariage.

 

A LIRE : http://www.la-croix.com/Religion/Pape/Le-pape-Francois-propose-antidotes-pour-eviter-mariages-nuls-2017-01-21-1200819011

 

« Tout en offrant ce témoignage, ayez aussi le soin de soutenir ceux qui se rendent du compte du fait que leur union n’est pas un véritable mariage sacramentel et veulent sortir de cette situation », a alors ajouté le pape qui a demandé aux curés que les fidèles « ne vous voient pas tant comme des experts d’actes bureaucratiques ou de normes juridiques, mais comme des frères qui se mettent dans une attitude d’écoute et de compréhension ».

 

Le pape les a aussi appelés à « se faire proches (…), dans la rencontre et dans l’accueil, de ces jeunes qui préfèrent vivre ensemble sans se marier ».

 

Pour François, ce soin des « derniers », « sur le plan spirituel et moral parmi les pauvres et les petits », est « une part essentiel de votre oeuvre de promotion et de défense du sacrement du mariage », que les curés sont appelés à mener « avec un regard de tendresse et de compassion ».

Nicolas Senèze (à Rome)
Tag(s) : #La Croix