Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau site Internet des Musées du Vatican veut témoigner de leur volonté d’être « ouverts à tous ».

Les Musées du Vatican ont présenté, lundi 23 janvier à Rome, une nouvelle version de leur site Internet www.museivaticani.va, fruit de trois ans de travail.

Réalisé en « responsive design » – c’est-à-dire que le site s’adapte automatiquement à l’ordinateur, à la tablette ou au téléphone avec lequel on vient le consulter –, disponible en 5 langues (dont le français), le nouveau site change radicalement avec l’ancienne et vieillotte version qui existait jusqu’ici.

 

Si la vente de billets en ligne – qui permettait déjà de réserver sa visite en évitant les longues files d’attente – est beaucoup plus intuitive, l’objectif du nouveau site n’est pas que commercial, mais veut répondre au vœu du pape François de rendre les musées « soient ouverts à tous ».

« Un nouveau projet de relation avec les utilisateurs »

Avec 5,5 millions d’entrées en 2013, le nombre de visiteurs des Musées du Vatican s’est d’ailleurs sensiblement accru ces dernières années.

« Nous voulons faire arriver dans les maisons, sur les ordinateurs monde entier, non pas seulement notre offre touristique, mais offrir également ce que nous sommes, les œuvres que nous possédons, nos collections uniques », explique Barbara Jatta, la nouvelle directrice des Musées du Vatican.

> Lire aussi : Une femme à la tête des Musées du Vatican

Un catalogue des œuvres est ainsi disponible, même s’il ne rassemble pas encore les 80 000 pièces des Musées (20 000 seulement étant exposées). Le site est néanmoins riche de 12 955 pages et plus de 3 000 images

« Ce n’est pas qu’un lifting, mais cela correspond à un nouveau projet de relation avec les utilisateurs leur permettant de mieux interagir avec les œuvres », explique Mgr Dario Vigano, préfet du Secrétariat du Saint-Siège pour la communication qui a participé à la réalisation du site.

« Diplomatie de la beauté »

Les visites virtuelles des différentes parties du musée sont ainsi particulièrement réussies, ainsi que la présentation pédagogique des principaux chefs-d’œuvre.

Pour Mgr Vigano, ce site participe aussi de la volonté de voir les musées plus au service du Saint-Siège, ainsi à travers « la diplomatie de la beauté, au service de la haute diplomatie », a-t-il souligné, donnant l’exemple d’une exposition actuellement en préparation avec un musée de Pékin, en Chine, avec lequel le Saint-Siège n’a pourtant pas de relations diplomatiques.

> Lire aussi : Des chefs-d’oeuvre du Vatican exposés pour la première fois à Moscou

Nicolas Senèze, à Rome
Tag(s) : #La Croix