Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Espérer, c’est respirer
La Bible nous enseigne que l’homme naît du souffle de la vie que « Yahvé lui a soufflé dans les narines ». « Celui qui renaît du souffle est libre comme le vent », nous murmurent les évangiles. Le souffle ?                                                                                                                                  Nul ne sait d’où il vient ni où il va : il est ce qui nous emporte plus loin que le présent.
Seigneur, transforme-moi en être mobile, curieux de respirer un air toujours différent.

Espérer, c’est marcher
Marcher est une merveille qui dit que nous ne sommes pas attachés à un milieu donné, que nous cherchons toujours notre chemin.                                                                                           Nous n’arrêtons pas de changer, éprouvant que nous n’advenons à nous-mêmes qu’en nous dépassant toujours.
Seigneur, donne-moi de repartir à nouveau et à nouveau.

Espérer, c’est être en route
Nous ne sommes pas arrivés et nous cherchons encore le but.                                              L’homme n’est ni d’ici, ni d’ailleurs. Il est entre deux, il advient sans cesse.                                  Nous sommes des migrants.
Seigneur, apprends-moi à aimer cette grande migration qu’est la vie.

Espérer, c’est désirer
C’est-à-dire vivre dans le monde comme si nous ne pouvions nous résoudre à en rester là. Nous ne sommes jamais satisfaits des demeures établies.                                                             Où que nous habitions, nous regardons plus loin, vers des futurs.
Seigneur, cultive en moi l’énergie du désir.

Espérer, c’est imaginer
L’homme n’est jamais tout à fait là où ses pieds le posent.                                                            Il est plus grand que ce qu’il est. Celui qui espère peut traverser des murs.
Seigneur, éveille en moi l’inimaginable de ta Parole.

Espérer, c’est être pétri d’avenir
Notre histoire ne cesse de nous attendre.                                                                                     Pour devenir ce que nous ne sommes pas.                                                                             L’homme part pour être lui-même.                                                                                                   Et il ne devient qu’à la condition de savoir passer.                                                                           Nul ne se trouve que s’il accepte de se perdre.
Seigneur, fais-moi passer, traverser, aller de moi vers l’autre.

Espérer, c’est faire confiance en l’avenir
S’en remettre « à la grâce de Dieu », c’est-à-dire être par ce qui vient, par les autres, par les événements.

Espérer, c’est accepter de se laisser faire et de naître en toute rencontre.                                Celui qui espère ose s’en remettre à l’autre.                                                                       L’espérance est un geste qui nous engage dans une partie risquée dont nul ne sait l’issue.
Seigneur, devant toi, avec toi, je dis « oui » à l’inconnu de la vie.

Jean-Yves Bazion

Tag(s) : #Prières