Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 
"Ta main me conduit, ta main droite me saisit " (*). Tout dépend de l’image qu’on se fait de Dieu. Soit un père sévère qui tire le bras de son fiston dans la rue pour l’arracher à la contemplation de la vitrine du magasin de jouets, soit un Père attentif et plein d’amour qui anticipe nos trébuchements et nos égarements. Il nous tient la main pour nous éviter de tomber. Par ce contact de la main qui nous guide et nous bénit, il nous transmet sa force et sa confiance. Nous ne serons jamais des orphelins.
 
*Psaume 138, v.10
extrait du commentaire de Fr. Philippe Verdin, dominicain
psaumedanslaville.com
 

 

Comprenons que notre marche vers Dieu dépend de notre choix, mais ne peut se réaliser que dans et par le Christ qui est «la Voie, la Vérité et la Vie». Qui s'unit au Christ rencontre déjà le Père. Et depuis son départ, redisons-le, nous ne pouvons nous unir au Christ qu'en nous ouvrant à nos frères. Nous voici donc ramenés à notre vie quotidienne, faite de relations à la nature (nourriture) et aux autres. C'est là, dans le plus ordinaire, que tout se joue. Prenons conscience de la face cachée de nos existences, même de nos routines ou de nos sursauts. Sans oublier que nos intentions profondes nous échappent la plupart du temps, masquées par des prétextes nés de la répugnance à nous risquer. Il nous reste à nous confier à celui qui nous habite et nous achemine vers notre vérité, c'est-à-dire vers la plénitude de notre création. Lui seul est le chemin, la vérité et la vie. Le faire taire revient à choisir la mort, la sienne et la nôtre. Gardons pourtant l'espérance !! : même là, il viendra nous chercher et fera resurgir la vie. Le dernier mot est en effet "Résurrection".
 
Père Marcel Domergue, jésuite
extrait du commentaire sur "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie"
croire.com
Tag(s) : #Communiqués