Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaud devant !

 

1ère Lecture : Isaïe 58,7-10

Psaume 111

 2ème Lecture : 1 Corinthiens 2,1-5 

Evangile : Matthieu 5,13-16

 ATO05Lapinbleu412C-1Co2_3.jpg

Pour aller plus loin

 

Détails

-Ce lapin passe d’un paysage neutre (il n’y a rien derrière lui) à la lisière d’une forêt menaçante de plus en plus sombre. Il y a 13 paires d’yeux fixés sur lui.

-L’attitude du lapin est toute « molle », hésitante. Les oreilles en accordéon, le corps penché en arrière, comme si tout résistait en lui. Ses yeux regardent ailleurs.

-Le ciel devient gris, le chemin s’assombrit.

-Une seule chose paraît solide et tenir ferme, sur ce dessin, c’est le panneau « MISSION », bien droit, en couleurs, planté au milieu du chemin (en général, ils sont plantés en bordure)

 

Questions

-Quand on lit les lettres de Saint Paul, on est plutôt frappé par sa vivacité, sa solidité, ses propos directs et incisifs. Et là, il nous déclare qu’il est craintif et tremblant. C’est à ce moment-là que Dieu peut prendre toute la place. Ce que nous considérons comme une faiblesse (le dessin l’exprime bien, le lapin paraît le « maillon faible » face à ces animaux tapis) est en réalité une grande force aux yeux de Dieu, lui qui est passé par ce même chemin. La force de ce lapin vient du fait qu’il est envoyé (panneau « mission »). S’il est envoyé, c’est par quelqu’un. Si ce quelqu’un est Dieu, forcément, il est dans le coin. A quoi cela lui servirait-il d’envoyer si c’était en pure perte ?

-Ai-je conscience que ma faiblesse est une occasion de laisser passer Dieu devant moi, à travers moi ?

-Si j’en ai conscience, comment est-ce que je vis ce genre de situation dans mon quotidien ?

Tag(s) : #le lapin bleu