Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du 8 décembre au 20 novembre, l’Église catholique a célébré le Jubilé de la Miséricorde.

Le pape François a organisé des grands rassemblements à Rome.

En France aussi, des événements ont ponctué cette année sainte.

Jubilé de la Miséricorde, le bilan en 14 grandes dates

Le 8 décembre 2015, le pape François franchissait la porte sainte de la basilique Saint-Pierre. Au cours de l’année jubilaire, l’Église a invité chaque croyant à accomplir des « œuvres de miséricorde corporelles ». Nourrir les affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades et visiter les prisonniers, selon l’Évangile de Matthieu (Mt 25, 35-36). « Aller à la rencontre de tout homme là où il vit : dans sa ville, dans sa maison, sur son lieu de travail… partout où il y a une personne », avait insisté le pape dans l’homélie de la messe d’ouverture. Dimanche 20 novembre 2016, une semaine après la fermeture des portes en saintes dans les diocèses, c’est celle de Saint-Pierre que le pape fermera sollenellement pour clôre l’année jubilaire.

 

Christophe de Galzain

Retrouvez la chronologie du Jubilé de la Miséricorde

 

Le Jubilé de la Miséricorde en 14 dates

 

8 décembre 2015

Ouverture de la porte du Jubilé

Le pape François priant après avoir ouvert la porte sainte de la basilique Saint Pierre au Vatican, marquant par ce geste le début du Jubilé de la miséricorde, le 8 décembre. ©VATICAN-POOL/CPP/CIRIC/Catholic Press Photo

Le pape François franchit la porte sainte de la basilique Saint-Pierre. Au cours de l’année jubilaire, l’Église invite chaque croyant à accomplir des « œuvres de miséricorde corporelles ». Nourrir les affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades et visiter les prisonniers, selon l’Évangile de Matthieu (Mt 25, 35-36). « Aller à la rencontre de tout homme là où il vit : dans sa ville, dans sa maison, sur son lieu de travail… partout où il y a une personne », a insisté le pape dans l’homélie de la messe d’ouverture. Dimanche 13 décembre, les Portes saintes sont solennellement ouvertes par les évêques dans la plupart des diocèses. Aussi, une Porte sainte mobile nommée : « L’ Autre Porte » a été mise à disposition pour inviter un large public ou pour permettre aux personnes qui ne peuvent se déplacer de vivre le Jubilé.

> Relire: Les Portes saintes s’ouvrent dans les diocèses

 
17 janvier 2016

La croix des migrants à Saint-Pierre

Journée mondiale du migrant et du réfugié, réfugiés sur la place St Pierre au Vatican ©M.MIGLIORATO/CPP/CIRIC

Le jubilé des migrants a rassemblé plus de 5 000 d’entre eux à Rome. La fameuse croix de Lampedusa (Sicile), réalisée avec le bois des bateaux de migrants, bénie par le pape François le 9 avril 2014, a été installée à cette occasion en la basilique Saint-Pierre, après un pèlerinage dans toute l’Italie à travers paroisses, monastères, prisons et hôpitaux. Les hosties utilisées pour la célébration eucharistique ont été préparées par trois détenus de la prison de haute sécurité d’Opera, le plus grand pénitencier de la péninsule, situé dans la province de Milan.

4 mars

Marathon de la confession

Visuel de l’affiche de l’événement « 24 heures pour le Seigneur » montrant le pape François se confessant lors de l’édition 2015 des « 24 heures » (Capture d’écran http://www.im.va)

Voulue par le pape François pour que les catholiques se rapprochent de Dieu, l’initiative « 24 heures avec le Seigneur » se déroule dans le monde entier. Des prêtres sont mobilisés plusieurs heures d’affilée dans les confessionnaux, et des célébrations sont organisées, des prières, des rosaires sont récités. Lors de cette initiative, lancée il y a deux ans et régulièrement promue par le pape François, les paroisses ouvrent leur porte pendant 24 heures.

>Relire: « 24 heures avec le Seigneur », marathon de la confession

25 mars

Le Jubilé du Puy-en-Velay

La cathédrale du Puy-en-Velay. « Le Puy est le plus ancien sanctuaire marial de France (…) ! C’était le Lourdes du Moyen Âge. » ©Luc OLIVIER/CIRIC/

Pour l’ouverture du Jubilé du Puy-en-Velay, des milliers de pèlerins, venus de toute la France et de l’étranger, gravissent les ruelles pavées de la cité. Ce jubilé s’est refermé le 15 août. Une coïncidence de calendrier avec l’année sainte voulu par le pape, en fait un jubilé placé sous le thème de la Miséricorde.

> Relire: Au Puy-en-Velay, pas à pas sur le chemin du jubilé

31 mars-4 avril

Congrès européen de la miséricorde

Le cardinal Christoph Schönborn ©MIGLIORATO/CPP/CIRIC;

« Le défi posé par les réfugiés aujourd’hui nous interroge : que veut dire miséricorde en politique ? », a expliqué le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne et président du congrès mondial de la miséricorde, à l’origine de cette idée : « Nous avons besoin de nous rapprocher de l’exemple de Robert Schuman, qui par sa double culture, française et allemande, et par sa foi, a aidé à lancer l’intégration européenne, qu’on peut considérer comme un projet de miséricorde. »

2 juin

Méditations du pape pour les prêtres

Jubilé des prêtres à Rome ©M.MIGLIORATO/CPP/CIRIC

Jubilé des prêtres. Le pape François a livré trois longues interventions aux prêtres, rassemblés à Rome pour leur jubilé. Ces « méditations » étaient entièrement axées sur la miséricorde, mise en avant comme la « manière d’être » et d’agir de tout pasteur. Celui qui demande aux pasteurs de connaître « l’odeur des brebis » les a invités de surcroît à « sentir la forte odeur de la misère – dans les hôpitaux de campagne, dans les trains et dans les barques remplies de gens ».

16 juin

Le Jubilé du cirque

Le jubilé du cirque avec le pape François, salle Paul VI au Vatican, le 16 juin ©Fabio Frustaci/AP

Le pape François a salué les gens du cirque et des spectacles forains, accueillant leur jubilé au Vatican, où ils ont pu déployer leurs talents. « Vous êtes puissants », leur a-t-il lancé, donnant pour preuve, avec le sourire : « Vous pouvez effrayer le pape en lui faisant caresser le tigre ! » « Vous êtes les artisans de la fête, de la merveille, du beau », les a-t-il complimentés. Le pape les a aussi remerciés de partager leur travail devant les plus nécessiteux : « Ceci aussi est miséricorde : semer la beauté et la joie dans un monde au visage sombre et triste. »

> Relire: Pour le Jubilé de la miséricorde, place au cirque au Vatican

4-5 juillet

Les prêtres de France à Lourdes

Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Lourdes, devant la statue du Curé d’Ars, grand apôtre de la Miséricorde, lors du Jubilé des prêtres s’étant déroulé en début de semaine. ©Pierre Vincent/Sanctuaires de Lourdes

Plus d’une centaine de prêtres étaient réunis à Lourdes les 4 et 5 juillet dans le cadre de l’année de la miséricorde. Dans l’exercice de leur ministère, ils ont tenté de répondre à l’appel du pape François de ne pas transformer l’Église en « poste de douane pastorale ».

> Relire: Comment les prêtres mettent en œuvre la miséricorde

12 août

Le pape rencontre d’anciennes prostituées

Le pape François s’est rendu dans une maison de la Communauté Pape Jean XXIII pour s’entretenir avec vingt femmes libérées de la prostitution, venant d’Europe et d’Afrique. Par cette visite, le pape voulait rappeler l’urgence de l’engagement contre toutes les formes d’esclavage moderne, comme lors de ses précédentes visites solidaires qu’il a effectués chaque mois dans le cadre des « vendredis de la miséricorde ». Il s’est déjà rendu dans une maison de repos pour personnes âgées et malades ; à Lesbos (Grèce) pour rencontrer des migrants ; dans une communauté qui accueille des personnes handicapées malades. Et pendant son séjour en Pologne à l’occasion des JMJ, le pape a fait le choix de se rendre dans un hôpital pédiatrique et dans le camp d’Auschwitz-Birkenau.

> Relire: Le pape François rencontre d’anciennes prostituées

11 septembre

Nouveau sanctuaire près de Lyon

L’archevêque de Lyon, Mgr Philippe Barbarin, a décidé de consacrer Notre-Dame-de-Limon, un sanctuaire marial depuis 1640, comme sanctuaire diocésain de la divine miséricorde. C’est un lieu d’Église bimillénaire, occupé aux premiers siècles de notre ère par une communauté de moines.

25 septembre

Jubilé des catéchistes

Le pape François, dimanche 25 septembre, lors de la messe célébrée place Saint-Pierre à l’occasion du jubilé des catéchistes. ©VIncenzo PInto/AFP

Plusieurs milliers de catéchistes sont venus à Rome du monde entier, parmi lesquels 150 Français. « En ce Jubilé des catéchistes, a déclaré le pape François lors de la messe place Saint-Pierre, il nous est demandé de ne pas nous lasser de mettre en premier l’annonce principale de la foi : le Seigneur est ressuscité. Il n’y a pas de contenu plus important, rien de plus solide et actuel. »

> Relire: Les encouragements du pape aux catéchistes

3 et 4 novembre

Symposium interreligieux

Le pape François le 3 novembre au Vatican. ©AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO

Une soixantaine de responsables de différentes religions se sont retrouvés à Rome à l’invitation du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Organisé à l’Université grégorienne, ce symposium voulait souligner la dimension interreligieuse de la miséricorde. Dans son long discours, le pape a rappelé que « le thème de la miséricorde est familier à beaucoup de traditions religieuses et culturelles où la compassion et la non-violence sont essentielles et rappellent le chemin de la vie ».

5-6 novembre

Jubilé des prisonniers

Le pape François lors de la messe pour le Jubilé des prisonniers le 6 novembre en la basilique Saint-Pierre. ©AFP PHOTO / VINCENZO PINTO

« À chaque fois que je rentre dans une prison je me demande "pourquoi eux et pas moi, tous, nous pouvons nous tromper’’» a-t-il souligné, en sortant du texte de son homélie lors de la messe à laquelle ont participé des détenus accompagnés de leurs familles, du personnel pénitentiaire ainsi que des aumôniers de prison et des associations. « On ne pense pas à la possibilité de changer de vie, il y a peu de confiance dans la réhabilitation, » a déploré François, précisant que parfois « on oublie que nous sommes tous pécheurs et que, souvent, nous sommes aussi des prisonniers sans nous en rendre compte ».

11-13 novembre

Les sans-abri au Vatican

Sur l’estrade du hall Paul VI, à Rome, le pape François, debout, tête inclinée, garde les yeux fermés et les mains jointes pendant que les pèlerins prient silencieusement sur lui, pour lui. ©Kasia Strek pour la Croix/Ciric

Le pèlerinage de 4 000 personnes précaires rassemblées par l’association française Fratello à l’invitation du pape, a rappelé que « les pauvres sont le trésor de l’Église ». François leur a demandé pardon pour les chrétiens qui se détournent d’eux et les a exhortés à « rêver que le monde puisse changer ».

>Relire: Avec les pauvres, au cœur de l’Eglise

20 novembre

Les portes de Saint-Pierre se referment

Une fidèle franchissant la porte sainte de la miséricorde de la basilique Saint-Pierre-de-Rome, octobre 2016. © M.MIGLIORATO/CPP/CIRIC/Catholic Press Photo

Clôture de l’Année sainte par le pape François à Rome. Fermeture le dmanche présédent, 13 novembre, des portes du Jubilé dans les sanctuaires et paroisses.

>Relire: Les portes saintes de la miséricorde se referment ce dimanche

Tag(s) : #La Croix