Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Faire la planche, ce n’est pas ça…

 

1er Dimanche de l’Avent – Année A

 

1ère Lecture : Isaïe 2,1-5

Psaume 121

2ème Lecture : Romains 13,11-14  

Evangile : Matthieu 24,37-44

 

Pour aller plus loin

Détails

 

-Ce dessin montre l’enthousiasme et la motivation de ce lapin. Rien ne l’arrête… enfin presque…

-A Jérusalem, il y a huit portes. L’une d’entre elle (la porte Dorée) reste fermée et la Tradition raconte que c’est le Messie qui l’ouvrira à la fin des temps. Cette porte est située à l’Orient. Elle mène directement du Mont des Oliviers au Temple lui-même. Actuellement, elle est murée. Sur le dessin, elle est en bois pour rappeler que le bois de la Croix de Jésus est l’unique manière d’entrer dans l’intimité de Dieu. Our cela, il n’y a que le Fils de Dieu, le Christ qui peut nous sauver. Voilà pourquoi ce pauvre lapin se « mange » la porte. (en savoir plus sur les portes de Jérusalem :

 http://www.interbible.org/interBible/caravane/voyage/2008/voy_080425.html )

En savoir plus sur le symbole de la porte dans la Bible, allez voir le site de Birus et Coolus expliquant leur BD « Nuit Blanche à Bethléem ».

 

Questions

 

-Ne croyons pas que ce lapin soit stupide ou bigleux. Il dit quelque chose de la foi. Déjà, il essaye d’entrer par cette porte. Ensuite, le voici qui embrasse le bois (il adore le Christ). Il entre pleinement en contact avec lui (et quelques fois, ça fait mal). Les panneaux « Travaux » et « Déviation » sont toutes les tentations qui voudraient nous éloigner de Dieu. Malgré cela, ce lapin persévère. Et enfin, il frappe à la porte (BAM BAM). Pour celui qui frappe, la porte s’ouvre, dit Jésus. Va-t-il rester insensible à nos cris, nos désirs et nos souffrances ?

 

Tag(s) : #le lapin bleu