Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Primaire de la droite, Juppé et Sarkozy s’écharpent sur le centre

 

JOURNAL DE LA PRIMAIRE J-26. L’ancien président de la République attaque le maire de Bordeaux sur son alliance avec François Bayrou. Alain Juppé réaffirme sa volonté de rassembler au centre.

 
 

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé durant le premier débat pour les primaires de la droite le 13 octobre 2016 sur TF1. / Martin Bureau/AFP

« Ça suffit avec François Bayrou. Cette espèce d’obsession anti-Bayrou, ça commence à bien faire », a lâché Alain Juppé mardi 25 octobre sur France Inter. « Je n’ai pas approuvé le choix de François Bayrou en 2012. Ce n’était pas mon choix. J’ai voté Nicolas Sarkozy et je ne le regrette pas. Aujourd’hui (François Bayrou) est clairement en faveur de l’alternance, on ne va pas continuer à excommunier les uns et les autres », a-t-il poursuivi.

Le maire de Pau n’a pas non plus tardé à répondre. « Les pouvoirs de Nicolas Sarkozy sont considérables, du moins le croit-il. Mais, en vérité, ces pouvoirs ne vont pas jusqu’à me dicter ce que je dois faire », a-t-il asséné dans un entretien à Atlantico.

Le lendemain, Alain Juppé, a réfuté tout accord avec François Bayrou pour que celui-ci devienne premier ministre en cas de victoire à l’élection présidentielle. « François Bayrou ne m’a rien demandé, et je ne lui ai rien promis », affirme-t-il dans un entretien à La République des Pyrénées.

Les législatives, au centre des attentions

La passe d’armes aurait pu s’arrêter là, mais dimanche, dans le JDD, 165 sarkozystes ont signé une tribune pour appeler à une alternance « solide, franche, visible » et dénoncer le « retour opportuniste de François Bayrou ».

Tout en se disant favorable à une alliance avec l’UDI en vue des législatives, Nicolas Sarkozy et ses soutiens reprochent à Alain Juppé de vouloir composer une majorité notamment avec le MoDem, le maire de Bordeaux ayant annoncé qu’il rediscutera les investitures pour les législatives de juin 2017 s’il remporte la primaire. Les Sarkozystes semblent avoir oublié que le parti avait passé des alliances avec le MoDem lors des régionales.

La Croix avec AFP
Tag(s) : #La Croix